Crise Politique ou crise morale ?


Notice: Undefined property: EasyBlogPost::$event in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 91

Notice: Trying to get property of non-object in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 91

Notice: Undefined property: EasyBlogPost::$event in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 152

Notice: Trying to get property of non-object in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 152
Crise Politique  ou crise morale ?

Hier soir, à la télévision, un panel de politiques aboyait à propos de l'affaire Cahusac, achevant de se discréditer,  incapables de toute prise de distance critique par rapport à leur pratique.

Évacuons d'abord l'aspect "moral" de l'affaire Cahusac. De tous temps les Français ont eu une appréciation ambivalente du respect des règles établies; Il suffit de voir notre attitude sur la route ! Il y' à toujours un sourire narquois lorsque quelqu'un est paré de toutes les vertus, et le désir du Général de Gaulle de payer lui même ses timbres est plus perçu comme une coquetterie que comme une exigence; D'ailleurs les français n'hésitent pas à réélire les mis en cause, voire les condamnés, si ils les jugent efficaces.

En temps ordinaires le compte en Suisse de M. Cahusac n'aurait intéressé que les lecteurs du Canard Enchainé.Il s'agit donc en fait d'un jugement sur l'efficacité de notre classe politique : qu'ils flirtent avec la légalité est inévitable, dans des limites "raisonnables", mais qu'ils fassent le Job. Et c'est là que le bât blesse, ils ne font pas le job !

De plus en plus la scène politique est un concours de postures, chacun racontant n'importe quoi; et plus c'est gros plus ça passe ! Les médias font leurs choux gras de ce théâtre, qui alimente leurs copies, sans trop d’efforts de recherche ou de vérification. Et l'on en vient au journalisme de caniveau de Médiapart, qui met sur le même plan allégations, rumeurs et faits avérés.

Hors les Français ont pris conscience des difficultés et demandent des solutions politiques.

Ils se sont faits rouler par Sarkozy qui après avoir prétendu que le politique pouvait tout, a mis en scène une agitation paroxystique pour cacher sa réelle inaction. Puis ils se sont fait rouler par Hollande. Certains croyant de bonne foi à la possibilité d'une "autre politique", échappant aux contraintes économiques "néolibérales", les plus raisonnables espérant  au moins un partage plus équitable des efforts inévitables.

Mais il s'est rapidement vérifié que sa seule solution consistait à augmenter pour tous des impôts, déjà déraisonnables. L'affaire Strauss-Khan avait déjà entamé le magistère moral de la gauche. L'affaire Cahusac vient mettre en évidence le double langage et démontre que le gouvernement ne croit pas à ses propres règles; L'ensemble aggravant l'image désastreuse d'une classe politique qui semble préoccupée uniquement de la protection de ses débouchés.

Il ne s'agit donc pas d'une crise morale mais d'une crise politique : l’illusionnisme camouflant l'impuissance ou le manque de courage a fait son temps.

Vient d'abord le dimensionnement de l'appareil politique et de ses couts de fonctionnement : nombre d'élus, rémunérations, retraites. On pourrait légitimement penser que 200 députés, 80 sénateurs, 20 départements et 3000 communes suffiraient largement à administrer la France. La réduction des quantités permettrait de les rémunérer correctement et d'imposer une règle stricte de mandat unique.

Ensuite, ce sur quoi nous ne pouvons pas agir fait partie de l'environnement dans lequel nous devons vivre. Le premier effort doit donc porter sur la définition du champ et des limites de l'action politique nationale, ce qui devrait aussi déboucher sur la clarification des champs politiques souhaitables au niveau Européen et au niveau local; Ou au moins sur le cadrage du débat sur ces sujets.

Le débat sur le champ des possibles et les limites de compétences étant clairement cadré, nous pourrions peut être enfin avoir pour chaque élection, à chaque niveau, des campagnes électorales pertinentes contrôlées, on peut rêver, par une presse devenue adepte du "fact checking". Et les romantiques, qui rêvent de renverser la table pourrons continuer de défiler derrière les banderoles de l’extrême droite ou de l’extrême gauche mais seront peut être enfin confrontés à une évaluation rationnelle de leurs passions.

Ceci dit, nous avons les représentants que nous élisons : n'oublions pas les scores récents de Mario Monti ou, plus près de nous, de François Bayrou. Et n'oublions jamais que Hitler a été très régulièrement élu !

 

 

Notez cet article:
0
En attendant la croissance...
Lutter contre les trafics ? Chiche !

Related Posts


Notice: Undefined property: EasyBlogPost::$event in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 237

Notice: Trying to get property of non-object in /home/ronchonp/public_html/components/com_easyblog/themes/wireframe/blogs/entry/default.php on line 237